注目

Haruna Okuyama(Nom civil : Atsuko Okuyama), artiste d’art numérique, a une histoire de 13 ans au Salon d’Automne. Les motifs originaux dessinés par Haruna sont sublimés du domaine du design à l’art. Haruna veut exprimer l’éternité dans les motifs répétitifs. La beauté de la coloration et de l’expression numériques est le résultat des recherches de Haruna. Je vais vous montrer ici un nouveau genre, une nouvelle beauté de “l’art des motifs de Haruna” .

Les œuvres de ce site sont protégées par le droit d’auteur.
©2022 Haruna OKUYAMA(奥山華名)

Salon d’Automne 2019

Cela fait 14 ans que j’ai commencé à créer de l’art numérique. Au pays de la lumière surnaturelle, je suis libre de tricoter des particules de lumière. Formes et couleurs y apparaissent. C’est l’art de Haruna, HARUNA-ART. Il n’y a pas de cadre spatio-temporel au pays de la lumière, et il y a là une véritable liberté. Je l’adore.

160 ans de relations franco-japonaises

Ceci est un extrait de l’article [Japonismes 2018] mis en ligne sur le site officiel du Salon d’Automne.

Salon d’Automne has had strong bonds with Japanese artists for many years and has strengthened artists’fame. For instance, in 1924, the famous painter Foujita exhibited Youki, la déesse de la neige at Salon d’Automne and the critics praised his work to the skies. This year 2018, Salon d’Automne will show the diversity of Japanese contemporary arts again with a lot of artists, among who Yamazaki Osamu(painting), Gomumarin(textile), Uchida Shohei(engraving), Haruna Okuyama(digital art), Aria Sheep(photography),Futakami Masashi(sculpture)… But these are not only unilateral exchanges. Indeed, every Summer, same French artists have the opportunity to exhibit their works at the National Art Center in Tokyo, thanks to the relationships between Salon d’Automne and CAEA (Club des Amis de l’Europe at des Arts) for 40 years. To discover every Japanese artists who will take part in Salon d’Automne, come from Monday 25th to Sunday 28th of October at Avenue des Champs-Elysées, place Clemenceau !

Salon d’Automne 2017

Je transforme petit à petit ma souffrance en beauté.  Lorsque l’œuvre naît, je me rapproche un peu plus du pays de la lumière.  Je suis peu à peu entouré de lumière.

Salon d’Automne 2016

Je suis dans le noir complet.  La souffrance s’est superposée et est venue à moi.  Je veux quitter la mer de sang.

Salon d’Automne 2015

Cette année, la Section d’Art Numérique est née au Salon d’Automne.  HARUNA est première Sociétaire dans cette section.  Le Salon d’Automne m’a contactée pour me demander “Plus d’œuvres”.  Mais comme j’étais clouée au lit par la maladie, je ne l’ai appris que bien plus tard.  De la même manière, je ne savais pas que la Section d’art numérique serait créée cette année.  Mon œuvre de l’année est la plus petite de mes 13 années au Salon d’Automne.

Salon d’Automne 2014

Le Salon d’Automne a accru l’intérêt pour l’art utilisant la technologie numérique.  Un stand d’œuvres utilisant la technologie numérique a été installé juste après l’entrée dans le hall d’exposition.  Mon travail était accroché au centre du mur faisant face à l’allée du stand.  C’est comme si mon travail accueillait les visiteurs au Salon d’Automne.

Salon d’Automne 2013

Il avait été presque décidé d’avance que j’exposerais également 10 œuvres cette année.  Cependant, mon art demande beaucoup de temps pour créer.  Donc finalement, j’ai exposé 4 œuvres. 

Salon d’Automne 2012

L’art numérique utilisant des motifs originaux.  Sa beauté a été très appréciée, 10 œuvres étaient exposées ensemble sur un même mur.  J’en montre 6 ici.

Salon d’Automne 2011

J’ai expliqué au président de la Section Photographie que ma technique et les motifs représentés étaient propres à Haruna.

Salon d’Automne 2010

Les motifs originaux de Haruna et l’art qui les utilise.  Cinq ans après avoir poursuivi la beauté de l’expression numérique, j’ai fait mon inscription au Salon d’automne pour la première fois.
Au Japon, on n’a pas trouvé de valeur dans les œuvres créées à l’aide d’ordinateurs personnels.  Beaucoup de gens pensent qu’un ordinateur personnel à lui seul fera diverses choses et créera une œuvre.  De plus, nous pouvons imprimer un nombre illimité d’œuvres.  Pour cette raison, l’art créé numériquement était difficile à traiter comme de l’art.  Ainsi, lors de l’exposition au Japon, j’ai installé un ordinateur personnel sur le lieu de l’exposition et j’ai montré aux gens comment je créais mon travail